Archives par mot-clé : crème pâtissière

Tarte aux agrumes (Chronique culinaire du Baromaître n° 3 – AEA Badinter)

IMG_7236

« Un avocat est dans un procès ce qu’est un cuisinier dans un repas »

…combatif, passionné, exigeant et créatif. Ces deux professions peuvent sembler aux antipodes l’une de l’autre, et pourtant elles partagent inconsciemment bon nombre de qualités et d’exigences communes, nécessaires pour prétendre à l’excellence. Qui d’autre qu’un hédoniste, en la personne d’Aristippe de Cyrène, eut pu oser associer ces deux métiers de bouche ? La recherche du plaisir et la fuite du déplaisir. Et au titre des plaisirs de l’hédoniste, on retrouve à la fois les plaisirs de la table et ceux de la conversation et de l’oration.

La Robe et Le Fouet est la conjonction de ces deux passions, forgées par le plaisir et la soif de partage. Ces deux caractères se sont pleinement exprimés le 5 décembre 2013 alors que l’AEA (association des élèves-avocats) Badinter organisait au profit du Téléthon une soirée caritative au cœur de la capitale. J’ai eu ce jour l’insigne honneur de partager ma passion au profit d’une œuvre commune. Puisqu’on nous briguons tous la même profession, il était évident que c’est l’avocat, en tant que fruit, qui devait être mis à l’honneur, dans tous ses états et accommodés à toutes les saveurs. Vous avez été nombreux à venir contribuer à ce moment et nous vous en remercions tous très chaleureusement !

IMG_5606

Cette époque hivernale est maintenant révolue et les beaux jours semblent définitivement installés ! Profitons en alors pour réveiller les saveurs ensoleillées et mettre à l’honneur des fruits que j’affectionne tout particulièrement : les agrumes ! Aussi banals qu’ils puissent paraître, les agrumes renferment une myriade impressionnante de variétés aux formes, couleurs et saveurs multiples ! Citron, orange, pamplemousse évidemment, mais également cédrat, kumquat, yuzu, combava, ou même main de Bouddha… Je vous propose à cette occasion un dessert très simple et classique qu’est la tarte mais permettant d’accommoder tous ces agrumes à votre convenance ! Laissez donc parler votre curiosité et votre gourmandise et conviez vos amis à un voyage des sens aux saveurs envoutantes et dépaysantes ! Continuer la lecture

Tarte aux fraises façon Hugues Pouget (Hugo & Victor)

IMG_9037

« La vraie cuisine est une forme d’art. Un cadeau à partager. » (Oprah Winfrey)

Comme je l’avais précédemment exprimé, la cuisine et la pâtisserie est un art qui est à part entière orienté vers le partage : partage des sens, partage des émotions, partage des saveurs, partage des connaissances.

J’ai le plaisir de pouvoir partager depuis 3 ans ma première passion qu’est le Droit et d’en assurer des enseignements à l’Université. Lorsque dernièrement il m’a été donné l’opportunité d’assurer des cours de pâtisserie, la question ne s’est pas posé longtemps avant que j’accepte de me lancer dans cette superbe aventure.

Un nouveau lien était créé entre mes différentes activités : d’abord entre le droit et la cuisine, maintenant entre l’enseignement et la pâtisserie.

Cette petite introduction pour vous expliquer dans quel contexte j’ai été amené à réaliser cette recette pour la transmettre à ma première élève que je remercie très sincèrement pour sa confiance et son intérêt pour ma passion !

Je vous en livre aujourd’hui la recette, transmission de l’art très particulier que le grand pâtissier Hugues Pouget de la pâtisserie Hugo & Victor a de décliner un même produit sous ses différentes formes et applications. Cette recette a également le très grand mérite de décrire le format somme toute classique bien que sophistiqué utilisé par bon nombre de pâtissiers pour réaliser leurs différentes tartes : un pâte, une crème d’amande utilisée autant pour le goût que pour l’étanchéité de la réalisation, une crème légère au fruit principal de la tarte, une fine couche de marmelade du fruit de la tarte et enfin une très généreuse couche de fruits recouverte de nappage tant pour l’esthétisme que pour la conservation.

Retenez ce montage et appliquez le à toutes vos tartes pour un résultat professionnel et très riche en goût ! Continuer la lecture

Yuzufruitier

IMG_0696

L’histoire de la création d’une recette peut être parfois tout aussi délicieuse que son résultat… Elle peut naître de façon improbable, d’une rencontre, d’un hasard ou d’une révélation. Celle que je m’apprête à vous conter est née de tous ces éléments et j’ai le plaisir et l’honneur de pouvoir partager avec vous l’une de mes premières créations.

La Robe Et Le Fouet venait de voir le jour. Les réseaux sociaux m’ont permis d’en relayer l’information à grand renfort de battage médiatique 2.0. Venue de nulle part, je reçois alors ceci :

L’aventure de La Robe Et Le Fouet était lancée, la première chronique sur le point d’être publiée et la mascotte tout de suite adoptée !

Dès lors, je me suis fait un point d’honneur à rendre à cette personne ce qu’elle m’avait spontanément offert : j’allais lui créer une recette, SA recette !

Laissez moi vous parler un peu d’elle : doctorante en droit à l’Université de Montpellier, elle rédige actuellement une thèse sur les fruits civils. Son dessert préféré : le Paris-Brest. Il fallait maintenant que je le revisite spécialement pour elle. Ressassant cette idée, l’illumination est venue sur le chemin de l’EFB un matin alors que mon esprit était encore embrumé. Un Paris-Brest… Des fruits… fruits civils… usufruit… yuzu-fruit… ! LE YUZUFRUITIER ! Je le tenais, il ne restait plus qu’à mettre la main à la pâte !

Un mois plus tard, je rencontrais enfin cette personne. Et pour marquer l’événement, je lui offris ma plus belle vue de Paris : la pointe de l’île de la Cité en direction du pont de Arts. Justice, art et gastronomie. L’équation était complète et le coup de foudre fut entier,  tant amical que gastronomique.

A vous de succomber !

« Un plat sans destinataire, c’est un plat qui n’existe pas. » (François Simon)

Continuer la lecture

Fraisier (inspiré d’une recette de Carl Marletti)

IMG_8901

Deux ans à deux, ça se fête. J’ai toujours été très mauvais pour les présents matériels, supposés durables et finalement si éphémères dans l’esprit et la vie des gens. Par contre, j’apprécie énormément ce qu’on appelle aujourd’hui le « happening », créer des souvenirs, un instant sporadique et paradoxalement beaucoup plus durable que le plus tangible des objets. Un soir de 11 juillet, à la faveur d’un soleil d’été descendant, la lumière filtrant à travers les branches d’un saule protecteur, l’air rythmé par le clapotis de la Seine , une nappe nonchalamment déposée sur les pavés des quais, un moment délicieux, à deux, insaisissable et inoubliable. Ce que j’aime justement, c’est marqué ces moments par des souvenirs sensoriels, me jouer des cinq sens et délivrer Tantale de sa séquestration. De là vient ce dessert, parmi les préférés de mon complément indissociable, de mon évidence, de Lui. La pâtisserie a cela de merveilleux qu’elle se prête à tous les évènements, pour sublimer des instants de liesse, ou réchauffer des moments plus sombres. C’est en cela que je conçois un présent, à vivre justement au présent, sur l’instant, où, plutôt que de donner la part d’un autre, je tente, autant que faire se peut, d’offrir le meilleur de moi même.

« Il faut des souvenirs pour faire des recettes… et aussi l’inverse » (Jacky Durand)

Continuer la lecture